Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour parcourir ce site correctement !
Frida Kahlo – Compagnie NOVECENTO

Frida Kahlo

Esquisse de ma vie

 

Du 28 Février 2019 au 2 Mars 2019 et du 7 au 9 Mars 2019 au  Théâtre de Poche Graslin à Nantes 

 


 

Le 29 Novembre au Théâtre Grain De Sel dans le cadre de la programmation du Conservatoire du Grand Chalon !

http://conservatoire.legrandchalon.fr/…/frida-kahlo-esquiss…

 

Dans le cadre de l'évènement: Libres de corps et d'esprit :

Le 17 novembre en Mairie Annexe du Vieux-Lyon, deux tables rondes et une représentation de Frida Kahlo, Esquisse de ma vie.

📌 A 11h00, table ronde "La défense des droits des femmes : droit à se défendre" en présence de Chalha Chafiq, Nadia Chaabane, Marie-Noëlle Fréry, Madeleine Jayle et Béatrice Gailliout.
📌 A 14h15, spectacle Frida Kahlo, Esquisse de ma vie.
📌 A 15h30, table ronde "La culture et la création : "vêtue puis revêtue, à quoi rêvais-tu dévêtue ?" en présence de Nadia Larbiouene, Pierre-Yves Ginet, Mylène Besson, Véronique Kraemer, Chalha Chafiq et Gilda Hobert.

Inscription gratuite et obligatoire à mairie5.protocole@mairie-lyon.fr

 

Jeudi 1er Novembre à 15h et 19h

Vendredi 2 Novembre à 20h

Samedi 3 Novembre à 15h et 19h

Dimanche 4 Novembre à 15h

Cie Novecento, C/O la Maison des Passages, 44 rue St Georges 69005 Lyon


Mise en scène et scénographie : Francois Bourcier
Adaptation, écriture et montage : Nadia Larbiouene
Création Lumière : Antoine Fouqueau
Création Décors et Vidéo : Jean-Baptiste Cleyet

avec
Nadia Larbiouene : Jeu
Camilo Vallejos : Musique et Chants

Petite note sur cette création :

"Frida Kahlo, Esquisse de ma vie" est le fruit d'un travail entamé en 2010.

10 ans après avoir découvert sa peinture à travers ses œuvres, c'est la découverte de la femme à travers son journal intime et ses correspondances. Ensuite tout s'enchaîne... avec une collecte très fructifiante, une mine d'or pour une création qui s'avère jubilatoire, la réécriture prend forme, la mise en scène s'installe.

Avec, en septembre 2010, une 1ère pièce intitulée "Kahlo, Les Deux Frida" un clin d’œil au tableau "LES DEUX FRIDA" créé par la peintre en 1939.

Mai 2012, première version de "Frida Kahlo, Esquisse de ma vie" : une comédienne Nadia Larbiouene et un musicien Lysandre Donoso

Et en 2018, nouvelle création, scénographie et mise en scène proposée par François Bourcier.

Pourquoi une pièce sur Frida Kahlo ?

"Frida Kahlo fait partie de ces artistes qui ont marqué l'Histoire tout autant que l'histoire de l'art. Femme forte, rebelle et engagée, sa vie et ses œuvres passionnent encore aujourd'hui les plus jeunes générations. Il y a mille raisons pour cette fascination : de ses peintures puissantes et colorées à son militantisme politique, de sa beauté intemporelle à son histoire d'amour tumultueuse avec Diego Rivera. Chacun des aspects de sa vie est remarquable, intéressant, fascinant...
Mais si la popularité de Frida Kahlo ne décroît jamais, c'est peut-être avant tout parce qu'elle est une icône.
Frida est une icône de la persévérance et du courage. Déjà malade depuis son plus jeune âge, son corps a été son pire ennemi durant toute sa vie malchanceuse.
Mais Frida, pourtant souvent clouée au lit, ne s'est jamais laissé emprisonnée dans ce corps douloureux, tout comme elle ne l'a jamais caché. Ses douleurs et ses souffrances ne lui ont jamais fait honte, au contraire, elles nous les dévoilent dans ses tableaux, elle les a sublimées, magnifiées, et, en ce faisant, elle les a, en quelque sorte, exorcisées. De son corps mutilé, elle puisait une rage de vivre extraordinaire. Et c'est pour cela que Frida nous fascine autant. Comme le "dìa de los muertos", fête des morts colorée où paradent des squelettes ornés de motifs vifs et fleuris, Frida nous montre sa souffrance, mais sans morbidité, elle nous montre son handicap mais sans misérabilisme, elle nous montre son courage, sa force et sa détermination, et c'est pour cela qu'elle nous inspire tous.
C'est à cette Frida iconique que nous voulons rendre hommage dans cette pièce.

La nouvelle mise en scène a justement pour but de mettre l'accent sur la souffrance physique et le handicap de l'artiste, elle se veut plus impactante et a pour but d'insister sur le personnage de Frida en tant que femme forte, libre et rebelle."

Synopsis :

Nadia Larbiouene incarne Frida Kahlo, la célèbre peintre communiste des années 30, au travers des extraits de sa vie inspirés de sa correspondance et de son journal intime.
Accompagnée d'un musicien sur scène qui ponctue le spectacle par des chants et des musiques en Espagnol, ainsi que d'un montage vidéo tiré de ses peintures et de ses photos personnelles.

Clouée dans son lit par ordre des médecins, elle s'adresse aux spectateurs comme au travers du miroir qu'elle a fait posé au dessus de son lit. Sa rage de vivre, malgré la maladie et l'accident qui l'a rendu handicapée à vie, lui donne la force de peindre sa propre souffrance comme pour relayer celles des peuples qui, partout sur la planète, souffrent de l'oppression de systèmes qui les broient.
La pièce s'efforce de rappeler tous ces moments de vie. Une femme rebelle, libre, qui se distinguera aussi bien par ses peintures que par son militantisme. C'est cette force de vivre qu'elle va tenter de nous transmettre à notre tour.

Notes de l'Auteure / l'Actrice :

"Il y en a qui naissent avec une étoile et d’autres comme des étoiles tombées par terre, écrasées, pleines de coups. Moi, je fais partie de celles qui sont tombées par terre." Frida Kahlo

"Il est des personnages qui nous fascinent par leur forte personnalité par leur intemporalité et Frida Kahlo en fait partie. Cette résistance à un monde, à un destin que l’on n’a pas choisi mais qui va nous servir, avec lequel on va faire corps pour mieux le maîtriser.
C’est un éternel combat mais qui s’avère salutaire si l’on veut être acteur et non spectateur de sa vie. Frida Kahlo, ou la rage de vivre malgré la maladie et l’accident qui la rendu handicapée à vie.

Elle est impressionnante de vivacité, de vitalité. C’est une femme qui se donne éperdument dans la vie. Une battante qui a su imposer sa liberté de femme, d’artiste et de militante. Féministe, elle s’est battue pour l’égalité des sexes : elle a œuvré, entre autre, pour que les petites filles aillent à l’école.
C’est un véritable personnage de théâtre par ses coups d’éclat, par sa sensibilité à fleur de peau : femme multiple, sans fard, au destin qui s’est dessiné à elle.
Pour la femme et la comédienne que je suis, incarner ce personnage est très intéressant, stimulant et attachant à la fois. je ne m’en fait pas une identification personnelle mais plutôt un miroir de ce qu’elle nous renvoie : les multiples femmes qui sont en elle.

Pour tout cela, pour cette complexité a la fois enivrante et déstabilisante, j’ai eu envie, à ma manière, de lui rendre hommage à travers cette pièce. Ce qui m’interpelle c’est la dualité d’une femme, celle victime d’un terrible accident et celle éprise de liberté et d’une rage de vivre. ¡ E Viva La Vida !"

Nadia Larbiouene

Notes du Metteur en Scène :

"Je ne suis pas malade. Je suis brisée. Mais je me sens heureuse de continuer à vivre tant qu’il me sera possible de peindre" Frida Kahlo.

"Quand j’ai vu le spectacle de Nadia sur Frida Kahlo, je lui ai tout de suite proposé de pousser plus loin le travail dramaturgique et scénographique que réclame la très belle performance de cette actrice hors pair. [...] Elle réalise un très bel exploit, celui de nous faire participer à la vie de cette artiste engagée, au franc-parler et qui su peindre sa souffrance comme personne ne l’avait fait auparavant.

La nouvelle scénographie que je propose est simple : un lit à la vertical qui place le spectateur à la place de son miroir comme si celui-ci se trouvait tout en haut du lit de Frida à regarder comme un voyeur, ce corps allongé dans ses draps et son supplice. Tout le jeu de la comédienne se fera immobile. Aucun déplacement de sa part. Mais Nadia n’en a nul besoin pour faire passer les émotions et les révoltes de Frida. Cette posture nous permettra de mieux comprendre également le calvaire qu’a vécu Frida.
Le musicien, lui sera mobile. Il sortira de l’ombre pour jouer les morceaux "live", ponctuant ainsi les différentes parties de la vie de Frida. Il représente le mouvement du monde, qui lui, est loin d’être immobile. Une musique additionnelle viendra compléter ce décor musical.
L’évocation des images que perçoit Frida, aussi bien celles de Diego que de celles de ses peintures seront projetées et mappées sur son drap comme si ces images sortaient d’elle-même. Identique à sa peinture dans laquelle elle ouvre son corps aux yeux de tous afin d’y lire ce que peut être toute la douleur du monde. Frida ou la "Mater dolorosa rouge".
Que d’hommage rendu grâce à ce spectacle : l’Art comme porte parole de la libération et relais de la révolution, parole directe et crue d’une femme libre et émancipée, sublimation de la souffrance afin d’en faire l’un des plus bel éloge à la Vie, sûrement le plus colorée de
l’histoire de l’Art."

François Bourcier

"Nada vale mas que la risa ! Rire et s'abandonner sont une forçe !"

Extraits de notre livre d’or:

Nawel B : Merci pour ce beau moment qui nous plonge dans des parcours de vie qui donnent envie de nous battre encore pour la vie, l’amour, la loyauté, la révolution…

Eric S : Un retour vers la vérité et l’intimité du spectacle. Merci de vous prêter à cette proximité.

Sophie D : Spectacle très sensible sur cette merveilleuse peintre, et chanteur formidable.

Elena E : Emocion en todo el cuerpo que ha salido por los ojos en ferma de lagrimas . Preciso Frida y magnifica actuacion. Gracias muchos per esta Frida, un très beau moment d’émotion.

Estelle C : Cette Frida…… tant de souffrance et tant d’amour ! Bravo, beaucoup de plaisir à vous voir et à vous écouter tous les deux !

Chantal L : Je viens de faire la connaissance d’une femme engagée, idéaliste, enthousiaste qui parle de Révolution donc d’Amour.

Articles de presse

La nouvelle claque : https://lanouvelleclaque.fr/frida-kahlo-esquisse-de-ma-vie-theatre-des-barriques/

FALMAG : http://www.franceameriquelatine.org/falmag-fait-son-festival-en-avignon-2018/

Article de la 1ère version : http://www.petit-bulletin.fr/lyon/theatre-danse-article-42706.html

NL.